Récente adhérente à "Patrimoine & développement" (voir La Lettre de Décembre 2018), Mme Anna Savkin a été mentionnée pour ses réalisations dans un article complet dans Le Dauphiné, qui inclut notre Association. 

pdfArticle de Presse

MV Grenoble n13 fvrier 2019 Article PDGG optFévrier 2019 - Dans le cadre d'une étude sur le thème "Piétonisation de la rue Chenoise et restauration des immeubles anciens", que mène Mlle Lou Timbert, étudiante en Licence 3 d'urbanisme à l'Université Grenoble Alpes, le "Mag'Ville & Villages, Grenoble et Metropole", supplément mensuel du Dauphiné Libéré, dans son numéro de Février 2019, publie un article intéressant et original sur la rue, où se trouve le bureau de notre association, dans un des 4 immeubles classés Monuments Historiques, avec ici Michel Mercier. Dans le sillage des restaurations à Saint Laurent, et de la passerelle récemment réouverte, la rue est un lieu chargé d'Histoire, entre place Notre Dame et Palais du Parlement. Comme on peut le lire, "le quartier est globalement bien conservé, mais c’est notre travail que de poursuivre cette préser­vation et restauration du patrimoine". PhB.

pdfarticle de presse

Pl QL 2 11 18Septembre 2018 - Une nouvelle plaque patrimoniale a été installée pour les dernières Journées du Patrimoine par la Ville à l'angle des rues Louvois et Charcot. Cette signalétique de qualité est la bienvenue pour partager la mémoire de ce lieu un peu à l'écart du centre, et l'histoire de ces maisons de ville. Elle rappelle ici les particularités de l'architecture Art Déco de ce quartier inauguré en 1933 par le maire Léon Martin. La caserne Bayard présente alors à l’emplacement de l’actuel Parc Pompidou tout proche était l’épicentre autour duquel s’articulaient nombre d’activités. C’est le dynamisme économique de cette première grande zone économique du Grand Grenoble qui amena la construction d'un lotissement pavillonnaire, sur des terrains agricoles ou des fermes maraîchères. Son édification se caractérise par le respect d’un aspect cohérent d’ensemble, bien que chaque réalisation soit unique. Le style des Art Décoratifs correspond à des productions en série, dans des ilots ordonnancés avec des formes droites, simples, et des moulures sur des thèmes liés à la nature ou la géométrie. Le style Art Déco tire son nom de l'Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de Paris en 1925. Ce style apparait comme une réaction plus rationnelle par rapport à l’Art Nouveau. En ces caractéristiques, il découlait du style Haussmanien fréquent en centre ville, rectiligne, symétrique, mais avec en supplément un esprit d’ornementation.  phb

pdfL'article dans sa page

bilan jep18 DL 22 09 18Septembre 2018 - Ce week end patrimonial a été actif et enthousiaste à Grenoble, et notre participation en tant que PDGG a été fidèle à la tradition. Notre visite du samedi après-midi a réuni une foule de 150 personnes (118 en sortant de l’hôtel Crouy Chanel), celle du dimanche matin 51 visiteurs (10 vers la fin), plus les visites dans notre bureau du 2ème étage, environ 60 personnes, et 25 personnes au pot de l’amitié. Nous avons reçu l’agréable visite de nombreux Grenoblois passionnés de patrimoine, parfois des habitués de nos programmes, puis des touristes Belges, Allemands ou Espagnols, ainsi que de nombreux adhérents. Avec la présence amicale d’élus, tout le monde a bien apprécié l’ambiance à l’apéritif autour du buffet dans la cour. A suivre! … 

pdfL'article dans sa page complète